Archives par mot-clé : Magie

Into The Woods

 

Into-The-Woods-affiche

 

On le sait, Disney veut se moderniser, dépoussiérer son image de faiseur de films féériques conservateurs, avec ses princes impeccables et héroïques et ses princesses cruchasses et réac’, qui ont pourtant fait sa gloire depuis 70 ans. C’est que la maman d’aujourd’hui, née dans les années 80, n’a pas très envie que sa petite fille s’identifie à Blanche-Neige ou à Cendrillon telles que Disney les a conçues en 1937 ou 1950. Nous voila donc, depuis quelques années, avec des princesses qui réfléchissent, hésitent, n’ont pas peur du célibat, voire sont encore plus courageuses que les garçons : Mulan, Merida, Maleficent, Giselle, Tiana… Parfois elles trouvent l’amour, parfois non, mais elles ne se laissent plus « sauver » et définir uniquement par leurs aspirations conjugales. C’est donc dans ce contexte que Disney a fait appel à Rob Marshall, adaptateur de romans et de livrets de comédies musicales pas forcément très digestes (Chicago, Mémoires d’une Geisha, Nine…) pour adapter la comédie musicale-culte de Stephen Sondheim et James Lapine.

Continuer la lecture de Into The Woods

Magic in the Moonlight

magic in the moonlight

 

Avec sa régularité de métronome, vient le Woody Allen annuel. Chaque année, ces films, pas toujours excellents mais jamais indigents, nous offrent l’une des rares opportunités d’assister, en tant que contemporains, au lent accouchement de ce que nos futurs petits-enfants seront amenés à considérer, à travers des rétrospectives et autres expos intellos, comme l’une des œuvres majeures du cinéma de la fin du XXème siècle : la carrière d’un prolifique acteur-réalisateur, aux contours personnels flous et parfois sulfureux, qui aura consacré la majeure partie de sa vie à livrer, pièce par pièce, une œuvre riche et cohérente sur ses névroses (qui, par bien des aspects, sont aussi celles de son siècle). Peur de la mort, évolution des rapports hommes-femmes, décrépitude de la bourgeoisie, dépression, mystères et faux-semblants de la vie en société : Allen aura été le cinéaste d’un vingtième siècle plein de bouleversements, du moins dans le quotidien des milieux privilégiés et urbains.

Continuer la lecture de Magic in the Moonlight