Archives par mot-clé : Mark Strong

The Brothers Grimsby

 

grimsby-sacha-baron-cohen-mark-strong

 

Depuis le semi-échec de Brüno en 2009, Sacha Baron Cohen a joué les seconds rôles pour des réalisateurs de prestige (Scorsese, Burton, Hooper), mais pour ce qui est des premiers rôles, si ce sont toujours des machins trash qu’il s’écrit pour lui-même, il a délaissé le format mockumentary, qui semble avoir lassé le public ou perdu de son effet de surprise. Ainsi, dans The Dictator, il s’éprenait d’Anna Faris sur fond de révolution arabe, et dans Grimsby, il devient une sorte de Pierre Richard plouc et beauf, caillou dans la chaussure de son espion de frère. Un classique de la comédie d’action, en somme (le boulet et l’action man), recyclé dans un marasme de gags qui sentent le réchauffé, bien dans le jus de l’humour trash-pipi-caca-sexuel-dégueu-beauf qu’affectionne SBC.

Continuer la lecture de The Brothers Grimsby

Before I Go To Sleep

avant_d_aller_dormir_affiche

Nicole Kidman n’est plus une actrice à la mode. Si son heure de gloire est probablement à situer du côté de 2001 (avec les sorties de Moulin Rouge! et Les Autres) ou de 2003 (avec son oscar pour The Hours), l’actrice australienne est depuis passée un peu plus sous le radar. La faute à des films plus discrets (Rabbit Hole, Margot at the Wedding, Birth), à des soupçons de botox qui l’auraient rendue complètement placide et inexpressive, et à quelques spectaculaires plantades commerciales (Australia, Ma Sorcière Bien-Aimée, Grace de Monaco) qui l’ont, peu à peu, coupée de son public, écornant son image de « plus grande actrice d’Hollywood », bankable et au parcours sans faute. Maintenant qu’elle approche la cinquantaine et le douloureux cap de la merylstreepisation de sa carrière d’actrice (que certaines réussissent et d’autres moins), Nicole Kidman peut toutefois compter sur ce qui a fait sa renommée mondiale : les rôles dramatiques de femmes triturées par des évènements douloureux. C’est bien cela qui, plus qu’autre chose, la différencie aux yeux du public d’autres grandes beautés plastiques comme Julia Roberts ou Sandra Bullock, mégastars portant elles aussi impeccablement la robe fourreau sur le tapis rouge des oscars.

Continuer la lecture de Before I Go To Sleep