Archives par mot-clé : Meghan Trainor

Jennifer Lopez – Ain’t Your Mama

 

 

 

Certes, elle est superbe, certes, elle a la forme, certes, elle se tape un petit jeune et n’a pas l’air ridicule à côté de lui… Mais Jennifer Lopez n’est plus très loin des 50 piges, et la vendre à des teenagers devient chaque année plus difficile. Le carton de On The Floor en 2011 ne doit pas nous éblouir au-delà du raisonnable : la chanteuse est désormais loin, dans les charts, du standing de sa grande période 1999-2002, et elle peine depuis 5 ans à avoir un tube potable sans Pitbull en featuring. On a tous poliment détourné le regard du flop mouillé de l’album A.K.A il y a deux ans, mais ne nous faisons pas d’illusions : son neuvième album studio, prévu dans le courant d’année, aurait grand besoin d’un hit pour lui servir de rampe de lancement.

Continuer la lecture de Jennifer Lopez – Ain’t Your Mama

La Pop-Pouffe de mars

meghan trainor no video 

 

 

 

Elle est gentille, Meghan Trainor. Enfin, elle a l’air. Et c’est bien le problème, du moins pour l’instant, avec son « virage » pop, l’incontournable transformation qui marque un tournant dans le parcours, l’image publique et le répertoire musical des chanteuses pop estampillées kid, Disney ou Nickelodeon, généralement vers un son plus « adulte » et une image plus sexuée, plus provocante, plus imposante, histoire de ne pas rester cantonné aux playlists des ados de moins de 13 ans et, qui sait, d’attirer un peu de bruit médiatique autour de soi, que ce soit pour une soi-disant « respectabilité musicale » nouvellement trouvée (cf. Carly Rae Jepsen, Christina Aguilera) ou autour d’apparitions publiques cradingues et d’un surnom débile façon « lolitrash » ou « twerkeuse en chef » (cf. la pauvre Miley Cyrus, encore trop cantonnée à la risée des médias mainstream). Alors que Meghan Trainor, la gentille chanteuse souriante qui parlait de rondeurs et de princes charmants dans des clips colorés et joyeux, décide elle aussi de passer au ripolinage « adulte » pour avoir une chance de durer plus longtemps que Lorie, ça n’a rien de surprenant. Et même l’idée de faire un clip qui soit l’antithèse, en termes d’ambiance et de gamme chromatique, de All About That Bass, ce n’est pas une mauvaise idée en soi. Le côté « fille voluptueuse » qui a de l’assurance à revendre, du charisme sexuel et un goût prononcé pour les rejection songs, ça marche parfois.

Continuer la lecture de La Pop-Pouffe de mars

Grammy Awards 2016 – quelques impressions sur les nominations

 

 

Quelques impressions sur les principales nominations des 58èmes Grammy Awards, annoncées ce lundi 7 décembre et ayant envahi le web en quelques minutes. Kendrick Lamar, entre son album To Pimp a Butterfly et son featuring (relativement inoffensif) sur le Bad Blood de Taylor Swift, mène la danse avec 11 nominations. Taylor Swift et The Weeknd, la révélation mainstream de l’année, arrivent juste derrière avec 7 nominations chacun.

Continuer la lecture de Grammy Awards 2016 – quelques impressions sur les nominations

United State of Pop 2015

 

 

 

 

Pas très transcendant, le mash-up de DJ Earworm, cette année. Pas spécialement sa faute, d’ailleurs, mais force est de constater qu’on s’amusait beaucoup plus en 2009. En 2015, l’invasion des sons EDM lounge, de la deep house mollassonne pour synchros publicitaires et de le prévalence du visuel (hipster) sur le fun a globalement donné lieu à une liste de hits mondiaux très jolis mais peut-être un chouïa contemplatifs. Jack Ü, Adele, les derniers essais de Justin Bieber, The Weeknd, Ed Sheeran, Selena Gomez… Tout cela est bien sympa, pris individuellement, mais manque cruellement d’une boîte à rythme ou d’un fond de batterie pour booster l’ensemble. Même les marrants UpTown Funk, Worth It ou Hotline Bling ne parviennent pas à muscler l’aspect earworm ou l’envie de danser de ce mash-up qui ne ferait pas tâche en fond sonore dans un magasin de fringues. De là à dire qu’on ne s’est pas beaucoup marrés en 2015…

Continuer la lecture de United State of Pop 2015