Archives par mot-clé : Mylène Farmer

Mylène Farmer feat. Sting – Stolen Car

 

 

 

Pour rester rentable, Mylène Farmer, la superstar française qui a plein de disques de diamants même si de nos jours il suffit de vendre douze exemplaires de son album pour en avoir un, enchaîne les comebacks, au point qu’on ne peut plus vraiment dire comeback. Cela lui permet surtout d’enchaîner les tournées, le seul truc qui reste vraiment une poule aux œufs d’or dans la pop. Et si, dans les années 90, elle pouvait faire poireauter ses fans pendant presque cinq ans entre deux albums, le rythme s’est donc considérablement accéléré. Il n’y a qu’à voir : Interstellaires, prévu pour novembre, sera son dixième album studio et… son cinquième album depuis 2005. Alors qu’elle avait publié ses cinq premiers albums sur une période s’étalant de 1986 à 1999, la machine Farmer s’est donc peu à peu huilée, revenant à peu près tous les deux ans avec le combo album / tournée vendue à prix d’or (à peu près un album sur deux) qui fait d’elle l’une des plus grosses pointures du showbiz français, qu’on aime ou qu’on aime pas.

Continuer la lecture de Mylène Farmer feat. Sting – Stolen Car

Madonna – Living For Love

 

 

Le clip est enfin là, et il illustre de manière sobre et rouge cette chanson sur l’amour blessé qui se relève. Rouge comme le sang, comme les rideaux du théâtre, comme l’étole que la chanteuse agite sous le nez des hommes-taureaux, comme la colère aussi. C’est que la promotion de cet album presque déjà maudit, dont la sortie fixée des mois à l’avance a été bousculée par les fuites en ligne et les pré-commandes un peu foirées, n’a pas été de tout repos, et que Madge est furax. N’empêche qu’il s’agit d’une belle chanson pop, avec une vraie mélodie et une volonté de sortir des ornières de l’électro-dance à tout prix, en renouvelant, pour la première fois depuis l’an 2000, ses collab’ dans une direction pas encore complètement essorée.

  Continuer la lecture de Madonna – Living For Love

Timeless 2013

 

Mylène-farmer-timeless-2013

Pour être honnête, j’y allais sans grande conviction, ayant racheté à une collègue les places qu’elle avait, par erreur, achetées en double. Pour rendre service, en somme. J’avais déjà assisté à un concert de la vilaine fermière, j’avais beaucoup aimé. Néanmoins, me fader toutes ses tournées n’est pas non plus ma priorité absolue dans l’existence, aussi qualitatives soient-elles. Mais bon, l’occasion faisant le larron, et comme j’ai bien eu le courage d’assister à deux concerts de Rihanna… Globalement, Mylène, depuis 3-4 albums et son incapacité à se consacrer correctement à la promotion de ses singles (et donc à faire des tubes), me lasse un peu. C’est toujours joli et bien écrit, mais ça tourne en rond, ça ne se renouvelle pas beaucoup. Là où l’on peut saluer la cohérence d’ensemble de son œuvre, on peut aussi se navrer qu’elle ne cherche plus à conquérir le grand public, à faire des tubes, à renouveler sa base de fans, et donc à ratisser au-delà de son certes très rentable public. L’excuse du « ouais, c’est une vraie artiste, elle cherche pas à faire du commercial » pourrait tenir, mais bon, venant d’un meuf qui sait que ses fans achètent tous ses supports physiques en deux exemplaires (un pour écouter, un pour garder sous plastique) et qui vend des « programmes » de concert sous enveloppe et sceau collector à décacheter… Mais bon, comme d’hab’, j’ai été bluffé par le show que seule la « Madonna française » est capable, avec les moyens et la batterie de tube qui va bien, de proposer dans notre pays. Je m’en vais donc te conter mes aventures de samedi soir par le menu ; c’est-à-dire par la setlist.

Continuer la lecture de Timeless 2013

Mylène Farmer, ou la preuve que le Top 50 ne veut plus rien dire

Mes pastilles Vichy, il s’en passe de belles dans le monde merveilleux et édulcoré du sinegueule de qualité. La semaine dernière, pour la onzième fois de sa carrière, et pour le septième single d’affilée, notre brave icône rousso-gay Mylène Farmer a donc placé un single numéro 1 en France. Cette semaine, ledit single, Bleu Noir, est 36ème des ventes.