Archives par mot-clé : R’n’B

Janet Jackson – Dammn Baby

 


 

 

Toujours aussi beau. Toujours aussi pro. Toujours aussi bien produit. Toujours aussi iconique visuellement. Toujours aussi random, malheureusement, du point de vue pop de 2016. Pas de refrain fort, pas de montée en puissance, pas de vrai potentiel en radio. L’amoureux de l’album The Velvet Rope que je suis apprécie le léger sample de I Get Lonely qui s’intercale, à un moment, entre deux couplets, mais c’est globalement un bien maigre cadeau que Janet, pour ses 50 balais, a fait à sa fanbase, privée de tournée mondiale. Dommage, car vraiment, si on oublie que cette nana enchaînait les hits dans les 90’s, c’est vraiment pas mal.

FKA twigs – Good To Love

 

 

 

FKA twigs va à nouveau tenter, en 2016, de conquérir la scène R’n’B et, qui sait, d’accoucher d’un hit, auquel son statut de petite amie de Robert Pattinson pourrait sembler la destiner. Sauf que bon, elle fait pas exactement dans l’easy listening le plus putassier ou le plus radio-friendly, quoi. Good To Love est à ce titre une jolie ballade, un peu oubliable mais sympathique, qui sent la berceuse de fin de soirée, et dont elle a d’ailleurs l’air d’avoir tourné le clip à l’iPhone dans une chambre d’hôtel. Évidemment, tout le monde n’est pas Beyoncé et Internet n’a pas encore sauté au plafond, mais vautré dans un canapé en fin de soirée, ça doit passer tout seul. Ce qui ne m’empêche pas d’imaginer une future tentative de remix électro du morceau pour toucher un public clubber emo.

Beyoncé 2016

 

 

Bon, on en (re)parle, de Beyoncé ? Déjà au centre de l’échiquier pop mondial, et quasiment certaine de susciter un séisme mondial dès qu’elle sort un clip au bout de plus de deux mois d’absence, elle a, comme elle semble désormais y mettre un point d’honneur, décidé d’être là où on ne l’attendait pas. Le clip de Formation, et son single, ont donc débarqué un samedi, alors que personne ne les espérait vraiment. Comme pour persévérer dans sa veine PBR&B largement démocratisée avec son album éponyme en 2013, la chanteuse livre alors un clip encore plus poseur, plus bavard, plus stylisé que ceux de l’album Beyoncé. Au point qu’on dirait une quinzième piste dudit album : pas la révolution musicale, a priori. Formation fait même le pari d’être encore plus parlé, encore plus cryptique, encore plus hipster… bref, encore moins pop que les titres précédents de Beyoncé, qui semble avoir décrété qu’elle était une artiste S-É-R-I-E-U-S-E, et que même si ce qu’elle sort est objectivement naze pour les clubs, il y aura toujours quinze remixes et des centaines de milliers de fans pour crier au génie sans le moindre discernement dès qu’elle fera une apparition publique.

Continuer la lecture de Beyoncé 2016

The Weeknd – In The Night

 

 

 

Tout auréolé du double succès de ses singles Can’t Feel My Face et The Hills, qui se sont succédés en tête des charts US avant de se faire balayer, comme tout le monde, par le Hello d’Adele, Abel Tesfaye aka The Weeknd va tenter de confirmer avec In The Night, bien dans la veine du son PBR’n’B de son album Beauty Behind the Madness. Une plongée hallucinée dans une sorte de rave party hipster qui mélange casino, SM et ambiance prohibition, qui ravira les fans de cet univers posh à souhait. A noter que Bella Hadid, le mannequin qui se balade avec l’air de se faire chier dans le clip, est la véritable petite amie du chanteur, et la petite soeur de Gigi Hadid, la pote de Taylor Swift et de Calvin Harris et ex de Joe Jonas, apparue cet été dans le clip de ce dernier How Deep Is Your Love, et qui sort désormais avec Zayn Malik (ces coucheries entre royautés de la planète pop deviennent difficiles à suivre). Pour ma part je m’ennuie un peu, mais comme pour The Hills, quelques écoutes supplémentaires devraient finir par me convaincre, en attendant de retrouver le jeune canadien (eh oui !) en première partie de la tournée mondiale de Rihanna en 2016.