Archives par mot-clé : Sia

Les 50 chansons de 2014

2014 aura été une année particulière pour moi. Ce petit rituel des 50 chansons de l’année écoulée, que je commence à installer ici, est avant tout un rappel, mainstream certes, mais aussi affectif et sensoriel, de ce que les douze derniers mois incarneront, dans ma mémoire un peu confuse, d’ici quelques années. Il restera donc ça, ces mélodies et ces productions, qui serviront de B.O. aux souvenirs de plus en plus déformés de 2014. Comme l’année dernière, ce classement est donc hautement subjectif, tout particulièrement vers son sommet : on ne parle pas tant ici des titres pop les plus objectivement importants (en termes de vente, de visibilité ou que sais-je) de l’année, mais bien de ceux qui m’ont accompagné, qui ont compté. J’ai essayé de ventiler ici ou là quelques titres français, mais décidément, ce n’est plus du tout ce que j’écoute au quotidien, et il me faut une vraie démarche personnelle de recherche, ou une affinité marquée avec l’artiste, ou alors un gros buzz qui tâche, pour désormais parvenir à la rencontre d’un single francophone. Et comme, huit fois sur dix, le gros buzz qui tâche t’amène à découvrir Black M ou Indila, c’est pas gagné pour des singles français se glissent ici par dizaines. Quant au n°1, on peut discuter de son ancrage en 2013 et de son absence de rotation sur NRJ ou en boîte de nuit, il n’en reste pas moins l’un des phénomènes que l’on retiendra tous de 2014.

Continuer la lecture de Les 50 chansons de 2014

Giorgio Moroder, Disco Messiah

 

 

 

 

Nouvelle preuve du retour flamboyant des années 70-80 et de leurs sons fun, funk et disco, cette annonce, en grande pompe, du grand retour de Giorgio Moroder, prévu pour 2015 avec l’album 74 is the new 24. Pour illustrer ce retour avec quelques mois d’avance, un premier titre, éponyme, a été mis en ligne avec son clip sombre et étoilé. Perso, je n’accroche pas trop, mais je prends ce titre comme une sorte de teaser pour ce qui nous attend ensuite.

  Continuer la lecture de Giorgio Moroder, Disco Messiah

Chandelier, sauvée des eaux

 

Parfois, le clip sauve la chanson. J’étais resté hermétique à Chandelier et à sa jolie lyric video il y a un mois. Le refrain n’était pas aussi catchy que d’autres de ses tubes, et puis il faut dire que la recette des envolées lyriques dépressives/emo commence un peu à sentir la redite, après être passée chez Rihanna, Beyoncé, Céline Dion ou Lea Michele… Et puis aujourd’hui, un peu comme avec Papaoutai de Stromae il y a un an, le clip arrive et il change tout, avec juste ce qu’il faut de bizarre et de romanesque pour modifier très légèrement, juste ce qu’il faut, la perception qu’on avait jusqu’alors de la chanson. Et Chandelier de devenir, enfin, un concurrent sérieux au titre de tube de l’été. Enfin, dans mon esprit tordu et subjectif, hein.

 

Sia-Chandelier

 

Évidemment, c’est pas la Macarena non plus, et Sia reste Sia en dépit de sa mainstream-isation avancée (une chanteuse underground emo de 38 balais qui ne cherchera pas à être la nouvelle Britney) (et qui a sûrement envie d’un sort un peu plus durable que celui de « nouvelle Dido »), mais avec les bonnes rotations radio et TV, quelques parodies sur le web (la gamine du clip est la mini-danseuse Maddie Ziegler de l’émission US Dance Moms – oui oui…) et un soupçon de promotion « traditionnelle » (tu sais, des prestations télévisées, une ou deux interviews bien placées, toussa) par la chanteuse, ça a de jolies chances de marcher. Ou du moins de devenir le joli succès d’estime que Clap Your Hands avait été durant l’été 2010.