Archives par mot-clé : Troye Sivan

Troye Sivan – WILD

Nous changeons d’époque, et cela se reflète notamment dans les charts. A mesure que le marché musical se dématérialise, il mûrit, intègre de nouveaux critères de succès, et finit par mieux accepter ces petits acteurs qu’il y a dix ans il confinait aux fins fonds du web. Quand on voit que le top 10 de l’Euro Hot 30 d’NRJ, un truc qui était auparavant squatté par Britney, Madonna, les Spice Girls et autres one hit wonders plus ou moins honteux du calibre de Ann Lee ou ATC, est désormais trusté par Tiesto, Felix Jaehn, Avicii ou Lost Frequencies, typiquement le genre de machins électro hypes adulés par la presse musicale et les fluokids, pitchfork et autres blogs hipsters avant l’heure d’il y a cinq ans (et à qui ces derniers ne pardonneront probablement pas leur succès mainstream), on se dit que les gamins d’aujourd’hui sont quand même vachement plus sensibilisés, plus tôt, à une certaine idée du cool, voire de ce qui est « respectable », musicalement, que nous ne l’étions, à l’époque où on trouvait ça tout à fait normal qu’NRJ diffuse en boucle les Black Eyed Peas, Lou Bega, Dido et Gérald de Palmas. Oui, par nous, j’entends les vieux cons de 30 balais comme moi, hein, vu que désormais, à 30 ans, on est une relique vintage qui a connu le minitel et l’Internet 512k. Avoir 15 ans n’a apparemment pas du tout eu la même saveur pour nous que pour ceux qui les ont aujourd’hui. Et s’il reste de la place pour de la musique dite « populaire » (Kendji, OMI), elle semble un peu là pour remplir les quotas francophones ou s’assurer qu’il y aura quand même un truc un peu ouvertement mainstream à l’antenne, histoire de ne pas intimider les bals populaires, les playlists de mariages et les stations indépendantes locales. Parce que sinon, les auditeurs vont finir par se croire en permanence dans un ascenseur H&M…

Continuer la lecture de Troye Sivan – WILD