Archives par mot-clé : UK

The Lady In The Van

 

the lady in the van movie

 

Si la seule présence de Maggie Smith au générique de The Lady In The Van n’avait pas suffi à me convaincre d’aller voir le film, il y aurait au moins eu le tutotal d’Arte sur son look homeless chic clobo sdf-apc neogrunge radicrade. Il s’était même murmuré, un temps, que l’actrice anglaise serait en mesure de viser une nomination aux oscars cette année, dans la catégorie des vétérans nommés parce qu’on les respecte mais qui vont quand même perdre. Une nomination-quota qui a finalement échu à Charlotte Rampling.

Continuer la lecture de The Lady In The Van

Birdy – Wild Horses

 

 

 

La chanteuse anglaise Birdy n’a que 19 ans. Je n’avais jamais fait très attention à elle, sachant que je l’ai toujours considérée comme une émanation de cette tendances des chanteuses piano-émo, à la Beverly Craven ou Gabrielle Aplin, qui font un tube déprimant de temps en temps (généralement le lead single de leur album, avant que les suivants soient accueillis par une tranquille indifférence dans les charts), mais dont on n’a un peu rien à battre dans l’absolu, peut-être issue d’un quelconque télé-crochet anglais, et quelque part dans sa vingtaine. De fait, elle a d’ailleurs remporté le concours Open Mic UK, mais bon, c’est pas The Voice non plus, quoi. Mais bon, elle est née en 1996 et, en 2011, lorsqu’est sortie sa reprise de Skinny Love de Bon Iver, elle n’avait donc que 15 ans. Autant dire qu’en être à son troisième album studio avant 20 ans (Beautiful Lies sortira le 25 mars), après deux premiers albums classés dans les top 10 européens, commence à la rendre digne d’un minimum d’intérêt. On n’est pas dans le raz-de-marée médiatique à la Lady Gaga ou Adele, mais il y a une constance, un rythme et une confiance du label (en l’occurrence, Atlantic, chez Warner) en cette artiste, qui laisse entendre qu’elle est partie pour être là un moment. Pas sûr, pourtant, d’être entièrement convaincu par Wild Horses et son refrain, mais l’évolution du son et de la production est assez intéressante. Mais si elle réussit à faire matraquer un nouveau single sur le combo NRJ / RFM, 2016 pourrait bien être l’année où Birdy commencera enfin à être identifiée comme un peu plus qu’une one hit wonder qui s’accroche.

Brooklyn

 

brooklyn saoirse ronan

 

Grand oublié du palmarès des derniers oscars, Brooklyn n’était malheureusement le favori d’aucune des trois catégories dans lesquelles il était nommé. Éclipsé par Spotlight dans la catégorie Meilleur film, par The Big Short dans la catégorie Meilleur scénario adapté (après les scénarios de An Education et Wild, Nick Hornby était pourtant un nom crédible, mais ce sera pour une prochaine fois)  et Brie Larson dans la catégorie Meilleure actrice, Brooklyn a bien vite été estampillé « petit film » remarqué à Sundance début 2015, mais qui n’avait plus aucune chance de faire autre chose que de la figuration une fois que, l’automne venu, les gros studios sortiraient leur artillerie lourde à l’approche des Golden Globes. Et c’est franchement dommage, car le film de John Crowley est l’un des plus jolis films de ce début d’année.

Continuer la lecture de Brooklyn

All Saints – One Strike (Official Audio)

 

 

 

Bon ce n’est pas la perfection, mais c’est un bon titre pop avec les accents R’n’B et soul qu’on aimait chez les All Saints à la fin des années 90. Pourquoi bouder son plaisir ? Certes, ça a peu de chances de percer le top 10 dans les charts du monde entier (top old school, trop typé, pas assez dans les petits papiers des jeunes prescripteurs, qui savent à peine qui sont les All Saints : 1997 c’était il y a presque vingt ans, les gars, c’est un peu comme quand Cher ou Rod Stewart tentaient de revenir au tournant des années 2000 – so gay, mais so old, aussi, allez, on se revoit au prochain best of, xoxo), mais c’est un son frais, un refrain plutôt efficace, une petite sucrerie facile à digérer à l’approche du printemps. Passons sur le fait que le titre est une allusion aux frasques du couple Nicole Appleton / Liam Gallagher, qui a divorcé avec fracas en 2014 lorsque ce dernier a mis enceinte une journaliste du New York Times, parce que franchement, il y existe encore quelqu’un en 2016 pour s’exciter d’une frasque d’un frère Gallagher ? C’est plus la peine de marketer le produit comme en 1997, les gars.

Le premier retour des All Saints, il y a dix ans, avec le single Rock Steady, qui tentait trop de surfer sur l’air du temps de l’époque (un rock méché vaguement rebelle et très looké), s’était un peu planté, mais cette année tout le monde est nostalgique du « millenium », de Destiny’s Child, de JoJo et de Gorillaz, du R’n’B et de la house music. Tout le monde veut être à nouveau en 2001, va comprendre pourquoi. One Strike a les accents synthpop des anciens titres comme Black Coffee ou Pure Shores, à la William Orbit : difficile de faire plus évocateur de la fin des 90s. Alors, maintenant que les trentenaires sont la génération « au pouvoir » de la pop culture et que le comeback des 90s est plus que jamais annoncé, y a-t-il une chance pour que les All Saints soient les pionnières d’un vrai revival dans les charts et dans les clubs ? Je suis content de les revoir en tout cas. L’album est prévu pour avril, il s’agit donc d’un vrai retour aux affaires pour les anciennes « rivales » des Spices Girls, et non d’une tentative un peu vaine de single juste pour voir si quelqu’un en a quelque chose à battre.