Archives par mot-clé : Queen

Janet Jackson – Dammn Baby

 


 

 

Toujours aussi beau. Toujours aussi pro. Toujours aussi bien produit. Toujours aussi iconique visuellement. Toujours aussi random, malheureusement, du point de vue pop de 2016. Pas de refrain fort, pas de montée en puissance, pas de vrai potentiel en radio. L’amoureux de l’album The Velvet Rope que je suis apprécie le léger sample de I Get Lonely qui s’intercale, à un moment, entre deux couplets, mais c’est globalement un bien maigre cadeau que Janet, pour ses 50 balais, a fait à sa fanbase, privée de tournée mondiale. Dommage, car vraiment, si on oublie que cette nana enchaînait les hits dans les 90’s, c’est vraiment pas mal.

50 couvertures d’albums qui traverseront le temps

 

 

Un peu comme avec les livres, une grande partie de la phase de séduction (et donc de décision) avant d’acheter (ou de cliquer sur le lien streaming, hein) un album, outre le fait de déjà connaître l’artiste ou d’en avoir entendu parler par la presse, par le web ou par une connaissance, va se jouer dans les quelques secondes dont dispose la couverture pour te marquer la rétine. Une habitude héritée du disque (vinyle ou CD), qui pourrait sembler obsolète aujourd’hui mais qui demeure un élément central du mix marketing de la musique en 2016. Un petit carré qui vient illustré la « fiche » ou la page de stream d’un album quel qu’il soit. On peut imaginer que dans quelques années on se sera affranchis de ce format carré, voire de la nécessité d’accoler une seule image à un œuvre donnée pour lui servir de « visage », mais en attendant la couverture, ça reste une part non négligeable de l’identité d’un album, qui peut t’en détourner ou te faire décréter que ça a l’air naze, ou pas pour toi, avant même d’avoir essayé. Pourtant, quelques-unes retiennent fortement l’attention au premier regard et, que ce soit parce que l’album en question a eu beaucoup de succès par la suite ou juste parce que le visuel est puissant, sont entrées dans l’histoire de la pop culture, de manière au moins aussi marquante que le matériau musical qu’elle promeuvent… A ce titre, même dans plusieurs décennies (et certains en ont déjà quelques-unes sous le capot), il y a fort à parier qu’elles continueront de fasciner et de pousser les novices à tendre la main (ou le clic) vers elles. Iconiques, graphiques, atypiques ou juste trop belles ou trop fortes pour qu’on ne s’y attarde pas, elles ramènent la musique à sa pleine dimension d’objet, et si possible de bel objet, pour que l’expérience esthétique soit complète. Et bien souvent sans que l’artiste (photographe, dessinateur) ne bénéficie de la même visibilité que les musiciens, alors que son impact sur le destin de l’album peut se révéler aussi fort que le contenu musical lui-même. Une petite cinquantaine de couvertures qui titilleront probablement la curiosité des internautes des futures générations dans vingt, trente ou cent ans, indépendamment de la qualité des contenus qu’elles cachent.

Continuer la lecture de 50 couvertures d’albums qui traverseront le temps

Adam Lambert – Ghost Town

 

 

Un peu disparu des radars depuis son petit rôle dans Glee (une apparition et une intrigue qui, comme beaucoup de choses survenues dans le flou des saisons 4 et 5 de la série défunte de Ryan Murphy, ont été balancées aux orties une fois entamées, et qu’on nous a gentiment priés d’oublier en saison 6), Adam Lambert a en fait été très occupé par la conception d’un nouvel album, mais aussi par sa fructueuse collaboration avec Queen. Une association à la fois logique pour ce flamboyant successeur de Freddie Mercury, mais aussi un peu old school sur les bords, ce qui l’a tenu un peu éloigné des actus djeunz et people pendant qu’il remplissait des stades peuplés de quadragénaires (la tournée reprendra d’ailleurs en Amérique du Sud en septembre). Mais le voici donc de retour en solo avec Ghost Town, qui n’est pas une reprise du récent single de Madonna mais bien une chanson rien qu’à lui. En attendant un troisième album solo, The Original High, prévu en juin (bizarrement, alors qu’il n’avait jusqu’à présent que deux albums au compteur, le chanteur a d’ailleurs trouvé le moyen de publier un best of il y a un an – en fait un moyen pour son ex-maison de disque, RCA, de clore l’exploitation de son contrat).

Continuer la lecture de Adam Lambert – Ghost Town

Top 40 des 90’s : n°28

n°28 : Queen – The Show Must Go On (1991)

 

Quand on écoute The Show Must Go On et … Baby One More Time de Britney Spears, on a du mal à croire que les deux chansons appartiennent à la même décennie. Et pourtant, à peine sept ans séparent l’enregistrement des deux singles. Mais là où Britney met fin aux années 90 pour faire entrer la pop mondiale dans les années 2000, la chanson de Queen est une sorte d’adieu définitif aux années 80. Voire aux années 70. C’est en tout cas la fin d’une époque pour un groupe qui existait alors depuis plus de 20 ans, et qui, s’il existe encore aujourd’hui, n’a plus jamais été le même.

Continuer la lecture de Top 40 des 90’s : n°28