Archives par mot-clé : Adaptation

Connasse, Princesse kamikaze

 

 

Mai 2015. Alors qu’en bientôt 3 ans, Bref n’a toujours pas transformé l’essai ciné (que le final de la série laissait plus ou moins espérer – et, vu l’ampleur du phénomène à l’époque, on voyait mal pourquoi les créateurs de la série s’en priveraient), Connasse, autre shortcom à succès de Canal, a trouvé matière et motivation à remuer ses fesses pour s’étendre à un format d’1h46 en salles. Tant mieux pour Camille Cottin, qui réussit très bien, depuis deux ans, à s’extraire de cette seule pastille pour enchaîner les projets dans le cinéma français, et ce de manière méritée : elle est réellement drôle. Le fait est que, même si le parfum de sous-produit n’est pas totalement absent du film de Noémie Saglio et Eloïse Lang (en gros c’est la même chose que la shortcom de Canal Plus, mais avec plusieurs saynètes au lieu d’une seule, qui s’enchaînent tantôt à la pharmacie, tantôt à Hyde Park, tantôt dans une chambre d’hôtel, etc. – le tout, plus ou moins lié par des explications stratégiques en voix off qui font office de scénario), Cottin maîtrise à la perfection son personnage et l’aplomb, y compris en langue étrangère, qu’il faut avoir pour dire des horreurs à des passants mortifiés qui pourraient mal réagir à tout instant.

Continuer la lecture de Connasse, Princesse kamikaze

Polémique à deux balles : Orlando Bloom n’a pas lu Le Seigneur des Anneaux (et on s’en fout)

orlando-bloom-legolas-seigneur-des-anneaux

 

Orlando Bloom est ce qu’on appelle un acteur bankable. Pas une superstar omniprésente dans les médias, mais entre les franchises Le Seigneur des Anneaux et Pirates des Caraïbes, et quelques succès plus discrets (Kingdom of Heaven, The Three Musketeers, Troy), il a généré (ou plutôt contribué à générer) plus de 2 milliards de dollars au box-office mondial en quinze ans. En ce moment, il est en pleine tournée promotionnelle, entre la sortie en salles de Zulu et celle, plus attendue, du deuxième volet de The Hobbit. A cette occasion, l’acteur a révélé sur le plateau du Jimmy Kimmel Live que, alors qu’il en avait débuté la lecture, son goût pour les filles avait pris le dessus et qu’il n’avait donc jamais terminé de lire Le Seigneur des anneaux de JRR Tolkien. Du coup, il a déclenché un torrent de tweets indignés, les uns jugeant décevant qu’il interprète Legolas, un des principaux héros de la saga, sans avoir lu le livre, les autres estimant que son excuse était un peu débile, draguer des filles n’ayant jamais empêché personne de lire. C’est la première critique que je trouve bête, dans la mesure où Bloom est acteur, pas scénariste ni réalisateur.

Continuer la lecture de Polémique à deux balles : Orlando Bloom n’a pas lu Le Seigneur des Anneaux (et on s’en fout)