#3novembre9h22

 

Comme chaque année, on se retrouve face à une date, qui ne recule hélas pas, correspondant au niveau de salaire des femmes si elles étaient, à l’heure et au mois, à poste égal, payé exactement comme les hommes. A ce petit jeu, c’est donc plus d’un mois et demi de salaire que les femmes ne perçoivent pas, chaque année, en comparaison avec leur homologues masculins. Une aberration en 2021, alors que les congés parentaux devraient être égaux et que les femmes sont autant, si ce n’est plus, productives que les hommes dans toutes les entreprises. On justifie l’injustifiable par des ronds de jambe intellectuels du genre « oui mais elles sont moins fortes physiquement » ou « mais quand elles vont chercher les gosses à la crèche à 16h30 elles sont moins productives ». Bah ces excuses foireuses tiennent peut-être essentiellement à la manière dont on choisit de s’organiser pour confiner les femmes dans des situations domestiques, non ? Allez, on entre en campagne présidentielle, donc c’est une nouvelle occasion de tenter de faire avancer ces sujets en mettant la pression aux candidats et en leur arrachant des promesses… enfin, bon, quand on voit la tournure facho-friendly que prend ce début de campagne, pas sûr que Les Glorieuses vont réussir à imposer le sujet pour la Présidentielle 2022…

Les commentaires sont fermés.