britney brushing

La Pop-Pouffe de mai

    C'était évidemment le clip le plus attendu du mois : en dépit d'une attitude

prizoners cover

Prizoners

          Après HintHunt et La Pièce, troisième Escape Room parisienne essayée ce week-end : Prizoners.

Adam Lambert – Ghost Town

 

 

Un peu disparu des radars depuis son petit rôle dans Glee (une apparition et une intrigue qui, comme beaucoup de choses survenues dans le flou des saisons 4 et 5 de la série défunte de Ryan Murphy, ont été balancées aux orties une fois entamées, et qu’on nous a gentiment priés d’oublier en saison 6), Adam Lambert a en fait été très occupé par la conception d’un nouvel album, mais aussi par sa fructueuse collaboration avec Queen. Une association à la fois logique pour ce flamboyant successeur de Freddie Mercury, mais aussi un peu old school sur les bords, ce qui l’a tenu un peu éloigné des actus djeunz et people pendant qu’il remplissait des stades peuplés de quadragénaires (la tournée reprendra d’ailleurs en Amérique du Sud en septembre). Mais le voici donc de retour en solo avec Ghost Town, qui n’est pas une reprise du récent single de Madonna mais bien une chanson rien qu’à lui. En attendant un troisième album solo, The Original High, prévu en juin (bizarrement, alors qu’il n’avait jusqu’à présent que deux albums au compteur, le chanteur a d’ailleurs trouvé le moyen de publier un best of il y a un an – en fait un moyen pour son ex-maison de disque, RCA, de clore l’exploitation de son contrat).

Continue reading

Good Kill, la guerre-joystick

 

good kill pontiac

Il y a dix ans, Sam Mendes avait réalisé Jarhead, un film sur la guerre du Golfe, qui suivait un régiment de jeunes troufions excités et exaltés par la perspective du combat mais qui, positionné dans une portion de désert qui devait se révéler peu stratégique, se retrouvaient à attendre, pendant des mois, jusqu’à devenir cinglés comme dans Le Désert des Tartares de Buzatti, un ennemi fantôme qui ne les frappait pas. A la fin (spoilers) après des mois de tensions, d’entraînements inutiles et de répétitions de protocoles de combats sans débouché, les malheureux suppliaient pour avoir le droit de tirer sur quelqu’un ou quelque chose, et finissaient, dans une hallucinante métaphore masturbatoire d’une subtilité bien faible, par se décharger les douilles en direction du ciel. Good Kill, c’est un peu l’extrême inverse.

Continue reading

Sia – Fire Meet Gasoline

 

 

 

Sia est décidément on fire en ce moment. Et en comme c’est de circonstance, elle lance la promo de Fire Meet Gasoline, cinquème extrait de son dernier album. Exit Maddie Ziegler, cette fois-ci la chanteuse a fait appel à Heidi Klum et Pedro Pascal (Oberyn Martell dans Game of Thrones), jouant de leur plastique de quadragénaires hot. Les voila donc, parfois relativement dévêtus histoire de favoriser les clics, interprétant un couple mystérieux, forcément séduisant, dans une ambiance de thriller érotique indé.

Continue reading

Natalie Imbruglia – Instant Crush

 

 

 

On avait un peu perdu Natalie Imbruglia de vue, depuis 2010 et sa pause musicale pour « se concentrer sur sa carrière d’actrice » (un choix dont on n’a pas vraiment vu les fruits, de notre côté de la planète, mais la fiche Wikipedia de la chanteuse indique qu’elle a tourné trois films en cinq ans, qu’elle a fait du théâtre et qu’elle a réalisé un documentaire sur la santé des femmes en Ethiopie – le tout n’ayant probablement été visible qu’en Australie, l’aura internationale de Natalie Imbruglia étant désormais un peu faiblarde, surtout pour le volet « carrière d’actrice »). Mais voila qu’elle promet son grand retour (yeah !) pour le mois de juillet 2015 (hourra !) avec… un album de reprises (ah…).

Continue reading

Giorgio Moroder featuring Sia – Déjà Vu

 

 

 

Un temps annoncé sous le titre de 74 Is the New 24, le nouvel album de Giorgio Moroder s’intitulera finalement Déjà Vu, comme la ballade éponyme avec Sia, dévoilée il y a quelques jours. Après le premier single Right Here, Right Now, avec Kylie Minogue, qui n’a pas fait trop de vagues (il faut dire que ce n’était pas une chanson d’une folle originalité non plus), le producteur culte tient peut-être le tube qui manquait à son grand retour musical.

  Continue reading