calvin-harris-my-way

Calvin Harris – My Way

      Deux choses notables dans ce single somme toute random de Calvin Harris, déjà quatrième

gaspard-ulliel

Juste la fin du monde

C’est toujours une expérience intéressante de voir un film de Xavier Dolan. Jamais vraiment

bridget-joness-baby-renee-zellweger-reviews

Bridget Jones’ Baby

Parfois, la marque est tellement puissante que la médiocrité du produit vendu ne nous

Bruno Mars – 24K Magic

 

 

 

Pas évident de revenir au premier plan de la scène pop quand on sort de trois succès consécutifs et « croissants » qui ont fait de vous une valeur de plus en plus incontournable de la musique mainstream mondiale (Doo-wops  & Hooligans < Unorthodox Jukebox < Uptown Funk). Il faut quand même assurer derrière. D’autant que, l’air de rien, le dernier album a déjà 4 ans. C’est plutôt bien parti pour Bruno Mars, qui cumule 15 millions de vues sur YouTube en à peine 3 jours avec le clip de 24K Magic, lead single d’un futur album éponyme, prévu le 18 novembre prochain, et qui pourrait trouver sa place facilement au pied de quelques sapins de Noël s’il s’inscrit dans la lignée de ses précédents efforts. Il faut dire que le chanteur n’a rien perdu de son aura et n’a pas vraiment déserté les ondes, son duo avec Mark Ronson ayant eu un impact considérable en 2015.

Continue reading

Solange – Cranes In The Sky / Don’t Touch My Hair

 

 

 

 

 

 

C’est fou comme Solange Knowles, qui est apparue dans le sillage de sa grande sœur avec des ambitions et un début de carrière qu’on pourrait qualifier de dispensables (pas de vrai hit – malgré le sympathique I Decided – pas d’identité musicale forte, la vague impression qu’elle surfait sur la notoriété de son patronyme pour se faire une mini-carrière et du fric sans trop d’efforts, l’essentiel de ses revenus musicaux venant de crédits d’écriture venant de textes pour Beyoncé), a réussi son virage de muse hipster. Entamé avant celui de sa soeur, ce tournant lui a permis d’acquérir une solide fanbase en ligne, qui la suit de clips en festivals musicaux, faute d’acheter ses albums (elle a dû en vendre moins qu’Alizée au total, la pauvre). La voici donc de retour en 2016, quatre ans après Losing You et deux ans après la fameuse altercation entre elle et son beau-frère dans un ascenseur, pour redonner un vernis de respectabilité à son  actu. Résultat : l’album A Seat At The Table, sur lequel elle co-écrit tous les titres et où Beyoncé est totalement absente, où l’on retrouve des collaborations avec Lil’Wayne, Raphael Saadiq et Kelly Rowland. Et pour lancer tout ça, deux clips pour le prix d’un : Cranes In The Sky et Don’t Touch My Hair. Problème : ce n’est pas très fun, pas très pop, pas très intéressant, dans la droite lignée des machins hipsters chiants que pond le R’n’B post-Beyoncé à la pelle depuis 2013.

Robbie Williams – Party Like A Russian

 

 


 

 

Toujours aussi désuet dans le paysage pop des années 2010, Robbie Williams n’en essaye pas moins d’avoir la longévité de Madonna. Tentative de comeback appuyée par un ambitieux dispositif promo, donc, cette année, avec la participation du chanteur à l’Apple Music Festival et une nouvelle tournée européenne qui devrait, enfin, passer à nouveau par la France. Reste que ce clip vaguement sexiste et ces lyrics ridicules à base de clichés sur les russes ne l’aident pas vraiment à entrer dans le XXIème siècle. The Heavy Entertainment Show, son nouvel album prévu pour le 4 novembre (son premier album « traditionnel » depuis Take The Crown en 2012, si l’on excepte ses expérimentations web et ses habituels fonds de commerce rétro avec Under The Radar Vol. 1 et Swing Both Way), marque toutefois le retour de Guy Chambers à ses côtés pour un véritable album pop destiné à une exploitation commerciale pleine. Attendons donc de voir ce que ce duo, enfin reconstitué, a encore à nous démontrer, après avoir fait décoller la carrière du chanteur il y a bientôt vingt ans…

La Pop-Pouffe de septembre

 

 

 

C’est donc le single Ain’t My Fault, avec ses cuivres et on ambiance de stades, qui aura la difficile mission de succéder à Lush Life, le sleeper hit increvable qui a traversé la moitié de l’année sur les ondes et en ligne, faisant de la suédoise l’une des popstars les plus prometteuses du moment. On ne comptera pas vraiment sa participation au single de David Guetta pour l’Euro, qu’on a tous assez rapidement zappé, ni le duo Never Forget You avec MNEK, qui a pourtant eu un certain succès depuis sa sortie en juillet 2015 (mais rien à faire, c’est Lush Life qui a continué à squatter les playlists).

Continue reading

Couch potato. Pop Culture, Entertainment & Lol.