Archives par mot-clé : Amour

The Lobster

 

the lobster colin farrell john c reilly

 

Très perturbant, le prix du jury du Festival de Cannes 2015 avait, dès l’annonce de sa sélection, intrigué la Croisette, la critique et les losers comme moi qui suivent tout ça depuis le reste de la France sur le web, grâce notamment à son pitch presque digne d’un blockbuster SF:

Dans un futur proche… Toute personne célibataire est arrêtée, transférée à l’Hôtel et a 45 jours pour trouver l’âme soeur. Passé ce délai, elle sera transformée en l’animal de son choix. Pour échapper à ce destin, un homme s’enfuit et rejoint dans les bois un groupe de résistants ; les Solitaires.

Continuer la lecture de The Lobster

Crazy Ex-Girlfriend

 

crazy-ex-cw

 

The CW a tendance à être la chaîne des séries avec des gens jeunes et beaux qui ont plus ou moins l’âge de sortir du lycée ou à peine (The Flash, Arrow, Reign…), mais Crazy Ex-Girlfriend me semble un peu hors-format pour le coup : déjà, c’est une comédie sur un format 42 minutes, ce qui reste assez rare à notre époque chargée en sitcoms. Mais surtout, donc, les personnages décrits sont supposés avoir entre 25 et 28 ans (l’héroïne était supposée être au lycée, en summer camp, en 2005, il y a donc 10 ans tout pile)… et je trouve qu’ils ont tous l’air plus vieux que moi là-dedans. Horreur, malheur : après vérification sur Wikipedia, en fait ils sont bel et bien plus jeunes que moi. Il faut donc que je me décide à arrêter de regarder les acteurs hollywoodiens d’en bas, comme si j’étais un timide lycéen et qu’ils étaient de vigoureux trentenaires ; c’est moi le vieux machin, maintenant. Où est la fenêtre ?

Continuer la lecture de Crazy Ex-Girlfriend

Une nouvelle amie

une nouvelle amie duris demoustier

 

Le Ozon 2014 est un bon cru. Prolifique avec son rythme soutenu de quasiment un film par an, le cinéaste français continue d’explorer ses thèmes de prédilection : psychanalyse de la famille traditionnelle bourgeoise, mort du père, subversion, désir. Et bien sûr, une présence plus ou moins latente de l’homosexualité. Comme toujours, ce n’est pas exempt de défauts, mais Ozon est ici en plein dans son élément : un cinéma d’auteur à la fois dramatique, léger et populaire, où l’on sent poindre le thriller au détour de la pression sociale et des conventions. Comme dans Jeune et Jolie, il y a un an, les deux personnages principaux du film portent un secret, et la crainte d’être découverts, percés à jour, entretient un suspense qui contribue grandement à retenir l’attention du public, flippé pour quelque chose qui, pourtant, n’aurait pas vraiment de raisons logiques de faire peur, ne représenterait pas un danger immédiat pour la sécurité ou la survie des protagonistes.

Continuer la lecture de Une nouvelle amie

Ring

 

ring-petit-saint-martin

 

J’avoue, avant que les deux acteurs de Ring n’aillent faire leur promo chez Ruquier, je n’avais jamais entendu parler de Léonore Confino. Je sais maintenant qu’elle a 31 ans (elle est plus jeune que Britney Spears), qu’elle a déjà eu un premier succès d’estime avec une autre pièce, Building, sur le monde de l’entreprise, et qu’elle pose un regard affreusement lucide sur notre époque, qui transparaît en tout cas dans ses textes.

Continuer la lecture de Ring