Archives par mot-clé : Eddie Redmayne

Oscars 2016 : nominations attendues, palmarès incertain

 

i told you so

 

Les nominations pour les oscars 2016 ont été annoncées aujourd’hui, dans la foulée d’une cérémonie des Golden Globes légèrement surprenante, dimanche dernier. Dans une année présentée comme indécise, dépourvue de favori s’imposant d’emblée, on pensait que l’association de la presse étrangère hollywoodienne répartirait équitablement ses trophées et miserait sur le drame journalistique Spotlight. Faisant la course en tête en nombre de nominations, le film de Tom McCarthy est pourtant reparti bredouille, tout comme Carol et The Big Short, autres dramas de prestige qui briguaient les récompenses et semblaient, il y a encore quelques semaines, faire la course en tête. Les oscars vont-ils réparer cette apparente hécatombe ou, chose rarissime, dérouler le tapis rouge au même réalisateur, Alejandro Iñárritu, deux années de suite (seuls Joseph Mankiewicz et John Ford l’ont fait avant lui, et c’était il y a plus de soixante ans) ? Les survivants des principales catégories, après tous ces rebondissements, sont donc :

Continuer la lecture de Oscars 2016 : nominations attendues, palmarès incertain

Jupiter Ascending

Ah, Andy et Lana Wachowski… Le duo culte à l’origine de la trilogie Matrix reste surveillé de près par les amateurs de SF, mais peine cruellement à se reconnecter avec le grand public ces dernières années. Au point que la perspective d’un reboot de Matrix ne devienne leur seul salut crédible pour le cinoche à ce jour. Après le gadin Speed Racer en 2008 et l’ambitieux mais pas très apprécié Cloud Atlas en 2012 (pourtant l’un des films les plus intéressants de cette année-là), les revoici donc avec Jupiter Ascending, rebaptisé chez nous Jupiter, le destin de l’univers, parce que, euh, le verbe to ascend c’est pas assez transparent en français, on va dire.

 

Continuer la lecture de Jupiter Ascending

Vanity Fair Hollywood Issue 2015

Vanity-Fair-Hollywood-Cover-2015-Feb-600x250

Dans un crû 2015 marqué par la polémique des oscars les plus « blancs » de ces dernières années (snobage global de Selma à part dans la catégorie-reine du meilleur film, aucun acteur noir ou latino nommé…), le Hollywood Issue de Vanity Fair tente de se rattraper en invitant David Oyelowo à se glisser dans le line-up. Cela fait peu par rapport au très beau shooting de 2014, mais ça fait toujours plaisir. Et comme toujours, tout le monde s’aime pour l’objectif et pour Annie Leibovitz.

Continuer la lecture de Vanity Fair Hollywood Issue 2015

The Theory of Everything

Ah, les biopics. A qui donnerait-on des oscars s’ils n’étaient plus là ? Cette année, l’un des favoris à l’oscar du meilleur acteur est le jeune Eddie Redmayne, vu dans Les Misérables et My Week With Marilyn, pour sa composition de Stephen Hawking, scientifique de génie qui publia notamment en 1988 Une brève histoire du temps, l’un des ouvrages de vulgarisation scientifique les plus vendus du siècle dernier. Hawking est également connu pour son lourd handicap causé par la maladie de Charcot / Lou Gehrig, qui a causé la dégénérescence progressive de ses neurones moteurs jusqu’à le laisser totalement paralysé : toujours vivant aujourd’hui, âgé de 73 ans, il ne peut plus s’exprimer que par le biais d’une machine et ne peut plus vivre de manière autonome depuis de nombreuses années.

Continuer la lecture de The Theory of Everything