Archives par mot-clé : Jess Glynne

Jess Glynne – Ain’t Got Far To Go

 

 

 

 

 

Tranquillement, sans faire de bruit, Jess Glynne poursuit l’exploitation de son album I Cry When I Laugh, et déroule du hit dance au kilomètre en Grande-Bretagne. Alors certes, ce n’est pas encore LA mégastar mondiale, mais ça démarre décidément plutôt bien pour un début de carrière solo. Avec son nouveau clip, Ain’t Got Far To Go, la chanteuse exploite un début de tendance hipster, au niveau visuel, qui n’est pas sans rappeler le clip de Losing You, de Solange Knowles. De là à déduire que la jeune anglaise n’est pas là pour rigoler et qu’elle a des ambitions de durée et de respectabilité pop à long terme…

Les 50 chansons de 2015

Le voila donc, un peu en retard et plus subjectif et injuste que jamais : mon petit top 50 annuel des chansons les plus marquantes de l’année. Evidemment, il est davantage le classement d’un instant qu’une photographie définitive. Il se peut d’ailleurs, notamment du côté du bas du classement, que d’ici deux-trois ans je me dise « Hein ? J’avais mis ça ? »  ou bien un lapidaire « C’est qui celle-là déjà ? ». Mais là tout de suite, fin décembre 2015, voici les cinquante titres qui ont rythmé mon année, mes playlists et mes visionnages de clips. Ils témoignent d’une année pop à la fois intéressante et bizarrement pauvre en smash hits « définitifs », dont j’aurais la certitude de leur capacité à finir dans les playlists de mariage des quinze prochaines années (en-dehors, si on est sympa, d’UpTown Funk, que j’ai compté pour 2014), mais surtout, ils témoignent d’une année un peu triste, voire franchement glauque par moments, où bien souvent la musique la plus mainstream n’avait pas très envie de nous faire rire dans les bals d’été, malgré les tentatives de la house tropicale, qui est bien souvent plus lounge que vraiment festive. Dance partout, fun nulle part ?

Continuer la lecture de Les 50 chansons de 2015

Jess Glynne – Take Me Home

 

 

 

 

Après avoir percé avec sa collab’ sur le hit Rather Be de  Clean Bandit, et enchaîné quelques singles dance avec d’autres (My Love, Not Letting Go) ou en solo (Hold My Hand, Don’t Be So Hard On Yourself), Jess Glynne,  la révélation EDM de l’année, a gagné ses galons de véritable star en Angleterre, où elle est devenue la seconde artiste féminine, après Cheryl Cole Tweedy Fernandez-Versini, à décrocher cinq singles n°1 des ventes (bon, pas tous en tant que lead artist, mais quand même, ça veut dire que même Madonna ou Rihanna avec ses milliards de singles et de featurings n’ont même pas eu 5 n°1 au Royaume-Uni) (l’hallu, un peu). Ne manquait plus, pour poursuivre la promotion de son album I Cry When I Laugh, qu’une ballade piano-voix avec clip démaquillé-larmoyant qui hurle « je suis une artiste pure, c’est juste moi et ma voix », pour assurer les instants émotion-briquet de ses futurs concerts : c’est chose faite avec Take Me Home, une sorte de Halo de Beyoncé, titre à l’efficacité random de la trempe de ce à quoi cette jeune bosseuse nous a habitués jusqu’à présent ; ça va pas révolutionner la mayonnaise mais c’est hyper radio-friendly, quoi.

Continuer la lecture de Jess Glynne – Take Me Home

Jess Glynne – Hold My Hand

 

 

 

Jess Glynne, on la connaît sans la connaître : c’était la voix du hit Rather Be, de Clean Bandit, il y a un an, puis celle de My Love, de Route 94. Deux chansons classées n°1 en Angleterre, et qui lui ont assuré une certaine exposition et un Grammy Award. Pas étonnant, donc, qu’on la retrouve en solo : comme bien d’autres voix de singles EDM avant elle, elle tente sa chance, avec déjà trois singles en solo sous le pied.

Continuer la lecture de Jess Glynne – Hold My Hand